Une visite à Lhassa 2


Malgré les problèmes de langue ( le tibétain et le chinois sont les seules langues parlées en dehors des hotels ) les rencontres furent nombreuses, et les échanges toujours très chaleureux. De ce côté-là aussi, les Parisiens me semblent si loin.

Une rencontre étonnante avec un lama en visite aussi à Lhassa

Celui-ci était plus silencieux.

Contrairement aux jeunes générations éduquées à la chinoise, les Tibétains plus agés conservent encore fortement leur culture.

Comparés aux Chinois, ils sont très spontanés et malgré leur situation particulièrement critique, j'ai été étonné de voir la joie de vivre et l'énergie qu'ils dégagent.

Je me suis improvisé professeur d'anglais pour cette jeune femme qui m'a demandé de l'aide pour déchiffrer un manuel scolaire de langue, tout griffonné en tibétain.

Mon appareil numérique était un vrai objet de curiosité...

...surtout lorsque je faisais pivoter l'écran LCD vers le modèle...

...qui pouvait alors découvrir son image comme dans un miroir..